Le riz en crise ?

L’Assemblée Générale de la FAO s’est terminée vendredi. Elle avait précédée par ce qui devait être un sommet mondial sur la crise alimentaire. En guise de représentants de la communauté internationale, on a eu droit à un trio de pieds nickelés : Kadhafi, Ali Bongo et Berlusconi. Seule, la présence de Lula rehaussait un tantinet l’échantillon. En apéritif, le Directeur Général de la FAO, Jacques Diouf, avait jeuné publiquement pendant 24 heures. Le Secrétaire Général des Nations Unies, le très charismatique Ban Ki Moon, lui avait apporté son soutien. L’innamovible Jacques Diouf, il est à son poste depuis 20 ans, avait auparavant enregistré un spot télé consacré aux plus jeunes victimes de la faim : un enfant en meurt toutes les six secondes.

Un document introductif conséquent avait été rédigé par les experts de la FAO. Ils attiraient l’attention sur le maintien à un niveau élevé des prix locaux des denrées alimentaires dans les pays pauvres. Sur les marchés mondiaux, la spéculation fait une pause. Chicago ne fait pas la révolution tous les jours. Mais les consommateurs finaux les plus modestes payent toujours très cher le droit de se nourrir. Et ce n’est pas fini. Tout indique que l’année 2010 pourrait se révéler très agitée. Les récoltes indiennes, celles de riz en particulier, sont très mauvaises. L’Inde pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de riz. Il y a vingt ans que l’Inde n’a pas importé de riz. Si non seulement, elle n’exporte plus comme c’est le cas depuis deux ans mais qu’en plus elle importe, les prix vont exploser. Les consommateurs africains, en particulier, ont intérêt à faire des stocks. Faute de quoi, la crise alimentaire de 2008 n’aura été qu’une aimable répétition. On pourra alors convoquer un nouveau sommet de la FAO. Peut-être Kadhafi, Ali Bongo et Berlusconi auront-ils de la compagnie……

Publicités

2 réponses à “Le riz en crise ?

  1. j’aime beaucoup la présentation,l’adresse à ces langues
    fondamentales,le style percutant.
    Il faudrait réfléchir à un développement qui soit une proposition ,allant dans le sens d’un espace de communication,ou bien dans le sens de l’expression de tes
    convictions.
    Le métier de journaliste est ardu,car lorsque celui ci souhaite
    s’émanciper des courants normatifs,voire engager une réflexion,il est en général happé par l’actualité qui le replace
    aussitôt dans le simple rôle de diffuseur,perdant alors de
    son acuité,et de son crédit.

  2. … et le retour de l’inflation sur les produits alimentaires en Inde, évaluée à 14,55 % en rythme annuel
    cf. http://sify.com/finance/indias-annual-food-inflation-rises-to-14-55-percent-news-default-jltqabibgad.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s