Corruption aux Philippines et hausse des prix du riz

Très intéressante analyse dans les colonnes du quotidien philippin, The Philippine Star, sous la signature de deux des meilleurs connaisseurs du marché du riz, Peter Timmer et Tom Slayton. Les deux auteurs s’inquiètent d’une nouvelle flambée des cours mondiaux. Ils notent qu’à bien des égards, la situation actuelle est plus préoccupante encore qu’il y a deux ans, quand les prix avaient été multipliés par quatre en quelques semaines.

Premier élément d’inquiétude : les Philippines. Elles ont entamé leur campagne d’importation avec deux mois d’avance par rapport à ce qui se pratique habituellement. Manille a par ailleurs fait savoir qu’elle achèterait beaucoup, en peu de temps et que les prix allaient monter. Les dirigeants philippins ont par ailleurs fixé un plancher d’achat : 100 000 tonnes par fournisseur. Ce qui a permis d’éliminer les pakistanais dont le riz est bon marché mais qui ne fournissent pas plus de cent mille tonnes par contrat……Pour Timmer et Slayton, si les philippins sont si pressés, c’est qu’il y a une élection présidentielle en mai 2010, que chaque contrat donne lieu à des commissions occultes et que cela remplit les caisses du parti au pouvoir.
Second élément d’inquiétude : l’Inde. Non seulement elle n’exporte plus mais, raison de tension supplémentaire sur le marché, elle pourrait importer jusqu’à 3 millions de tonnes cette saison. (Ajoutons que certaines déclarations venues de New Delhi évoquent même jusqu’à 5 millions de tonnes d’importations.) Les dernières récoltes n’ont pas été bonnes

Troisième élément d’inquiétude : le Vietnam. La première préoccupation des autorités vietnamiennes est de garantir un bon approvisionnement intérieur à l’occasion des fêtes du Têt, au mois de février.  Cependant, écrivent Timmer et Slayton, les Vietnamiens ont appris il y a deux ans qu’attendre le pic des prix pour vendre, c’était prendre le risque de vendre au moment où ils rechutent.

Conclusion : une nouvelle hausse catastrophique des cours du riz est vraisemblable cette année. Les consommateurs des pays pauvres, Afrique en tête, en seront les premières victimes.

Publicités

2 réponses à “Corruption aux Philippines et hausse des prix du riz

  1. je suis sûr que Monsanto approuve !

  2. Patricio Mendez del Villar

    je retiens une chose de cet article, et ce sera mon coup de gueule à moi : la maladresse pour ne pas dires l’inconscience du gouvernement Philippin. Ce pays n’a en effet nullement besoin d’acheter dès nov-déc 2009 2 millions de tonnes ! Les Philippines pourraient parfaitement étaler leurs achats, comme indiqué par Timmer et Slayton, sur les 10 prochains mois. Ils l’ont fait par pur calcul politicien (et c’est un euphémisme). Déjà pour 2008, les Philippines portent une part de responsabilité dans la flambée des prix mondiaux, à cause d’une politique d’achat très similaire à celle qu’on observe maintenant. Pour les mêmes raisons sans doute… Quand à l’Inde, elle a aussi contribué depuis octobre dernier à attiser le spectre d’une nouvelle envolée des prix mondiaux. Il semblerait que les déclarations officielles soient maintenant un peu plus modérées sur les volumes de riz qui seront importés, et surtout sur la date du début des importations, peut-être pas avant février 2010, lorsque l’ensemble de la récolte asiatique (et les surplus exportables) sera mis sur les marchés à l’exportation. Mais, il se peut que le mal soit déjà fait et les marchés commencent déjà à s’emballer (y compris en Amérique du Sud !). D’ailleurs, cette semaine j’ai vu sur un site une analyste financière qui conseillait à ses clients d’investir sur le riz dans le marché à terme de la bourse de Chicago (CBOT). Après, les dégâts provoqués par les politiques d’importation désastreuses de certains pays asiatiques, voila que le cortège de spéculateurs se met en angle d’attaque. Les perdants dans l’histoire ? Les pays les plus pauvres qui devront payer plus cher leur denrée alimentaire ou se serrer la ceinture. Mais, comme disait un investisseur, les marchés financiers ne font pas dans les sentiments ! Et bien non ! Moi je dis qu’on doit interdire toute spéculation sur les produits alimentaires stratégiques. Le hic est que cette semaine on aura du mal à mobiliser les foules toutes concentrées sur Copenhague… pendant que certains s’emploient à faire gonfler artificiellement les prix mondiaux des produits alimentaire (et leur profit) au détriment des populations les plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s