Le cacao ivoirien est condamné

Quand vous croquez une plaque de chocolat, il y a de fortes chances qu’il y ait au moins un peu de cacao de Côte d’Ivoire dedans. Ce pays ouest-africain est en effet le premier producteur mondial de cacao. Jusqu’à une date récente, il fournissait 40% des besoins mondiaux en fève de cacao. C’était, c’est encore, l’une des principales richesses ivoiriennes. Mais depuis dix ans, la situation politique faite de violence, de séparation du pays en deux zones coupées l’une de l’autre, n’a cessé de compliquer la vie des paysans.

Conséquence, bien qu’ayant vaillamment résisté, les producteurs ivoiriens de cacao sont en train de lâcher prise. Le parc des cacaoyers, les arbres sur lesquels poussent les cabosses pleines de fèves, commence à se faire très vieux. En l’absence d’un gouvernement digne de ce nom, au nord comme au sud, mais le cacao est surtout au sud dans la zone contrôlée par Laurent Gbagbo, la filière ne cesse de s’étioler. Les paysans ne sont plus encadrés mais livrés à eux-mêmes. Ils doivent supporter le paiement de taxes très lourdes, ce qui réduit leurs revenus nets.

Comme aux pires jours, les barrages routiers sauvages ralentissent énormément la circulation des camions qui convoient les chargements de fèves séchées vers les ports d’exportation, Abidjan et San Pedro. Et puis bien sûr, il y a la corruption, les détournements de fonds, l’argent qui s’évapore.

Les responsables de la Banque Mondiale viennent de tirer la sonnette d’alarme. Fin janvier, ils ont pressé la Côte d’Ivoire « de profiter d’un climat politique plus stable pour réformer son secteur de la production de cacao ». C’était avant que le président Ggabgo ne reporte, une fois de plus, le processus électoral. C’était avant la manifestation qui a fait plusieurs morts à Gagnoa ce 19 février 2010.

La récolte de cacao de l’an dernier était en baisse de 16% par rapport à la campagne 2007/2008. On approche de la fin de la première partie de la récolte. Mais on sait déjà que la campagne 2009/2010 enregistrera un nouveau recul de la production ivoirienne de cacao. La Côte d’Ivoire ne sera bientôt plus le premier producteur mondial de cacao. Elle fournira bientôt nettement moins de 40% des besoins mondiaux de cacao. Dans les campagnes, les millions de paysans qui vivaient du cacao n’auront bientôt plus qu’à plier bagages et aller se réfugier dans les bidonvilles. Brillantes perspectives !

Publicités

2 réponses à “Le cacao ivoirien est condamné

  1. Oui, ce n’est pas brillant ! On peut se demander pourquoi la Banque mondiale et le FMI ont décidé en mars 2009 d’admettre la Côte d’Ivoire dans l’initiative PPTE, sur la base du diagnostic suivant :
    « Après plus d’une décennie de troubles civils et de difficultés économiques, la Côte
    d’Ivoire est sur la voie d’une reprise de l’activité et d’une normalisation politique.
    L’Accord politique de Ouagadougou (OPA) de mars 2007 fixe une feuille de route pour
    la réunification du pays, la réconciliation nationale, la démobilisation et l’élection
    présidentielle qui devrait normalement avoir lieu à la fin de 2009. L’activité s’accélère
    malgré l’impact négatif du ralentissement économique mondial, mais des risques liés à
    l’environnement mondial et à la mise en oeuvre des politiques nationales pèsent sur le
    rythme de la reprise » (document du point de décision)

  2. Certes, entre le niveau de taxation formel insupportable, les prélèvements informels des « corps à billets » et la dégradation infernale des routes et pistes laissées à l’abandon, sans parler des vexations envers les étrangers », le régime a tout fait pour décourager les planteurs de cacao.

    Mais rappelons quand même que la politique n’est pas la seule en cause. C’est le destin de tout boum cacao que de sombrer dans la récession, tôt ou tard…

    Accessoirement, en alternative au bidonville, émerge un nouveau boum économique, celui de l’hévéa et du caoutchouc.

    Cordialement. François Ruf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s